Le colibri et le pot de fer

Publié le par Océ

Le colibri d'Anna : un exemple de lutte pour la sauvegarde de la biodiversité.

Le colibri d'Anna : un exemple de lutte pour la sauvegarde de la biodiversité.

        C'est l'histoire d'un oiseau d'environ 10 cm, le colibri d'Anna, qui vient de faire stopper la construction d'un oléoduc au Canada. Le chantier Trans Mountain coûte plusieurs milliards de dollars  et doit permettre de transporter du pétrole brut sur la côte Pacifique mais il se heurte à la présence du colibri.

      Tout savoir sur cet oiseau, sa vitesse de déplacement, sa capacité à  s'arrêter en plein vol voire à reculer ?  On se reportera à un article paru en 2019 dans GEO. https://www.geo.fr/environnement/les-5-infos-a-savoir-sur-le-colibri-198652

     Le Colibri d'Anna  a un plumage très particulier qui donne l'impresssion de changer de couleur sans cesse comme le montre une jolie video en ligne  à l'adresse suivante : https://www.youtube.com/watch?v=zj1TOzKBYp8

        La presse se fait régulièrement l'écho de victoires -provisoires- de la nature sur les constructions humaines accusées de détruire la vie et la beauté des paysages. Pour mémoire, on repensera au scarabée Pique Prune qui retarda de 5 ans l'ouverture de l'A28 ( entre Le Mans et Tours). A Ivry-sur-Seine, ce sont des hérissons qui bloquent un chantier et seront transportés dans les jardins  du château de Vaux-le-Vicomte. Le Var a dû trouver un  vaste espace de 35 hectares pour accueillir 5 tortues d'Hermann,  une espèce protégée malencontreusement  en résidence là où un collège est prévu. Un dernier exemple, celui des moules d'eau douce menacées par le chantier d'une digue près de Troyes. La  mulette épaisse appartient elle aussi à une espèce protégée.

        Les chantiers doivent régulièrement composer avec les vestiges archéologiques. Les voilà exposés  aux contraintes de la biodiversité qu'il faut respecter.  De nouveaux métiers en perspective  pour trouver des solutions  satisfaisantes  pour tous.

 Relire et,  exceptionnellement, nuancer Jean de La Fontaine.

Relire et, exceptionnellement, nuancer Jean de La Fontaine.

      Pour clore provisoirement la question, on repensera à une fable de La Fontaine, pessimiste puisque, contrairement aux exemples donnés, elle se termine par la défaite du plus faible.

 La Fontaine  : V, 2  "Le pot de terre et le pot de fer".

Le Pot de fer proposa
Au Pot de terre un voyage.
Celui-ci s'en excusa,
Disant qu'il ferait que sage
De garder le coin du feu ;
Car il lui fallait si peu,
Si peu, que la moindre chose
De son débris serait cause.
Il n'en reviendrait morceau.
Pour vous, dit-il, dont la peau
Est plus dure que la mienne,
Je ne vois rien qui vous tienne.
Nous vous mettrons à couvert,
Repartit le Pot de fer.
Si quelque matière dure
Vous menace d'aventure,
Entre deux je passerai,
Et du coup vous sauverai.
Cette offre le persuade.
Pot de fer son camarade
Se met droit à ses côtés.
Mes gens s'en vont à trois pieds,
Clopin-clopant comme ils peuvent,
L'un contre l'autre jetés,
Au moindre hoquet qu'ils treuvent.
Le pot de terre en souffre ; il n'eut pas fait cent pas
Que par son Compagnon il fut mis en éclats,
            Sans qu'il eût lieu de se plaindre .
Ne nous associons qu'avecque nos égaux ;
            Ou bien il nous faudra craindre
            Le destin d'un de ces Pots .

A écouter : https://www.youtube.com/watch?v=NI86EMQpHaM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article